Accueil

Situé sur la colline du Monteiron à Préverenges depuis fin des années 80, la famille Gillard, viticulteur et agriculteur de père en fils depuis plusieurs générations exploite un domaine de agricole d’une trentaines d’hectares. Il est composé de 4.5 ha de vignes, principale activité de la famille. Les autres parcelles sont allouées en surfaces arboricoles (environ 2 ha) et aux cultures maraichères exploitée par la famille Keuffer.

Philosophie orientée vers l’avenir

Depuis les années 2000, le secteur viticole est exploité en biodynamie. Puis en 2012, le domaine du Monteiron est labellisé Demeter pour la totalité de son exploitation.

La vigne

Notre vignoble est situé sur les communes de Préverenges et de Bremblens. Trois hectares et demi à Préverenges avec des cépages autochtones et spéciaux tels Chasselas, Chardonnay, Viognier, Altesse et Doral pour les blancs et Pinot-Noir, Merlot, Syrah et Cabernet Sauvignon pour les rouges. Puis, un hectare à Bremblens avec comme cépages Viognier, Gamaret & Garanoir.

Les cultures maraichères

Dû à la difficulté à cultiver les céréales, nous nous sommes orientés vers la location de nos surfaces agricoles pour faire de la culture maraîchère. Comme mentionné plus haut, cette activité est effectuée par la famille Keuffer à Bremblens. Elle cultive depuis récemment la totalité de ces légumes en bio.

Nouveauté

Depuis 2020, nous avons acquéri un cheptel de 30 poules afin de mettre en place une vente à la ferme. Egalement en charge de suppléer le désherbage de la vigne qui est effectué soit mécaniquement lors de la haute saison soit par des moutons lors de la periode hivernale.

Faisant face à la demande croissante en oeufs, début 2021, nous avons complété notre cheptel avec 25 poules en plus dans un autre poulailler mis à disposition par notre voisin, Christophe Mingard.

Début 2021, nous avons planté deux parcelles selon de nouvelles ambitions, une parcelle de pommiers à cidre afin d’élaborer nous-même nos millésimes et une parcelle d’amandiers pour établir et voir si notre topologie et notre climat pourraient s’apprêter à cette culture.